Appaignerville

Association Passé Patrimoine Aignerville

L'APPA a restauré les monuments suivants :

blank image
Restauration du tableau : « La cruxifixion » :

En 2017, l'APPA, avec le soutien de la commune, a financé la restauration du tableau "la crucifixion". A l'occasion des Journées du patrimoine, Annie Legrand, restauratrice, a donné une conférence pour expliquer son travail et présenter la toile qui se révèle être une copie de l'oeuvre monumentale de Van Dyck.

blank image
Restauration du tableau : « l'éducation de la Vierge » :

En 2013, l'APPA a proposé à la commune de financer la restauration du tableau « l'éducation de la Vierge». C'est une toile d'origine inconnue, dans un cadre en bois d'origine, qui se trouvait dans un état de péril avancé. Ce tableau a été magnifiquement restauré par Annie Legrand de Neuilly sur Eure, puis a été reposé dans l'église Saint Pierre d'Aignerville, où vous pourrez venir le contempler lors des prochaines journées européennes du patrimoine.

croix
Restauration de la croix de cimetière :

Destinée à être aperçue de loin, la croix de cimetière d’Aignerville est érigée au centre du cimetière. Du haut de ses 5 mètres, elle veille et elle protège… Cette croix bubonique aurait été élevée pour implorer le ciel d’éloigner la peste, ou bien pour remercier Dieu d’en avoir épargné les habitants d’Aignerville.Sur le dé en granite blanc, dit socle bavard, une inscription encore lisible : « DON DE Me GUILLAUME HEUDELINE CURE DE CE LIEU 1604». En juin 2011, à l’initiative de l’association et en accord avec la municipalité, elle a été restaurée par Grégory BALOCHE, tailleur de pierres à Le Molay-Littry.

Ces travaux ont été financés par l’Association Passé Patrimoine Aignerville.

Article de la Renaissance du Bessin

blank image
Réfection du devant d’autel :

Le devant du maître-autel – le terme technique est antependium – est formé de cubes portant sur leurs quatre faces les quatre couleurs - violet, blanc, vert et rouge- des temps qui règlent l’année liturgique. Au centre de ces cubes passe une tige de métal reliée à une barre que l’on active sur les cotés de l’autel. Les cubes peuvent alors pivoter. Le Curé pouvait ainsi signaler ou rappeler aux fidèles quel était le « temps » du jour.

L’Association Passé Patrimoine Aignerville en a fait restaurer la menuiserie et le mécanisme en septembre 2009.

Article de la Renaissance du Bessin

/